Vivien...1681

Publié le par Michel Ladouceur

Chronique de Vivien Lamagdeleine dit Ladouceur : 1681
 
En 1681, Vivien, âgé de 43 ans, ainsi que son épouse et trois de ses enfants, Joseph, Étienne et Léonard, furent dénombrés dans un recensement  effectué à Montréal. Il y était indiqué que Vivien était établi sur sa terre de deux arpents sur vingt et qu’il possédait « un fusil, deux bêtes à cornes et six arpents de terre en valeur ». Vivien occupe le lot 510 entre le lot 511 d’Antoine Gros dit Laviolette et celui de Mathurin Thibodeau. Selon ce recensement, la population de l'île de Montréal était de 1,389 habitants.
 
Les attaques des Iroquois recommencèrent. En fait, elles continuèrent jusqu’à la signature du traité de 1701. Louis-Hector de Callière, gouverneur de l’ile,  pris des mesures de sécurité. La construction d’une palissade de bois fut entreprise en 1685 afin de protéger les habitants de Ville-Marie ainsi que ceux des environs. L’ile de Montréal, comprenant la petite agglomération de Ville-Marie, est alors occupé par 1389 habitants. 
 
Marie  décédait le dimanche,  26 octobre 1687,  à l’âge de 30  ans. Elle fut enterrée le lendemain, le 27 octobre 1687, à Lachine. Le curé Pierre Rémy officiait lors de l'enterrement de Marie Godin. Il inscrit au registre les noms de René Cuillierier et Claude Cécyre comme présents.

 René Cuillierier est probablement ici le fils aîné de René Cuillierier dit Léveillé, marchand de Montréal , et de Marie Lucos, qui eurent 16 enfants. Il était né à Montréal le ou vers le 16 janvier 1668 et fut enterré à Lachine le 2 décembre 1689 suite à un accident arrivé à la mi-octobre : il serait  " mort noyé en tournant en canot  en venant de France vers les côtes de Québec ".
 
Claude Césyre ( Césire ) était le fils du laboureur Élie Césire et de Roberte Lallement (ou Peinuet) de St-Gatien-des-Bois de Pont-L'Évêque, à Lisieux en Normandie.  Il épousait Marie Léger le 19 août 1675 à Montréal.

Au décès de Marie, la famille comptait huit enfants dont le plus vieux avait quatorze ans et la plus jeune avait à peine six mois. Vivien  engagea un de ses fils, probablement Jean-Baptiste âgé de sept ans,  pour neuf ans à la Congrégation de Notre-Dame, le 26 septembre 1688. Il fit de même avec Nicolas, âgé de quatre ans, pour douze années auprès des sœurs de la  Congrégation de Notre-Dame, le 16 mai 1690. Les enfants furent logés, nourris et éduqués « dans la foi » en compensation de leurs  services.
À SUIVRE
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article