Vivien...1698

Publié le par Michel Ladouceur

Chronique de Vivien Lamagdeleine dit Ladouceur : 1698
 
En 1698, à 60 ans, Vivien  achetait des Sulpiciens,  au prix de 400 livres, une terre de soixante arpents en superficie à la côte Saint-Louis.
Et Vivien continue de participer à la vie communautaire. Ainsi, Vivien assista aussi au mariage  d'une des filles de Catherine Godin, issue de son premier mariage avec Louis Fortin, Catherine Fortin. Catherine épousait à Lachine, le 28 juin 1700,  Pierre Leduc, fils de Pierre Leduc, maître fourbisseur, et d'Anne Martin., tous deux de la paroisse St-Laurent de Rouen, en Normandie. Pierre était  arrivé en Nouvelle-France le 6 juillet 1691à titre de soldat de  de la compagnie de Lamothe, Il était maître chaudronnier. Vingt-trois personnes furent inscrites au registre paroissial pour ce mariage : les deux mariés; les parents de Pierre, Pierre Leduc et Anne Martin décédés; le père de Catherine, Louis Fortin, décédé; et Catherine Godin, mère de Catherine Fortin, présente. Plusieurs proches de la famille furent inscrits au registre comme présents à la cérémonie. Ce sont mesdames Marie Fortin, Marie Roy, Marie Lhomme, Catherine Césire et Marie Clémence Rapein. Les hommes présents étaient Jean Neveu, René Fortin, Jean Chotart, Jean-Baptiste Lesnart, Étienne Magdelenne Ladouceur, Jacques Biguot, Guillaume Rousser et un dénommé  Pottier, soit le notaire Jean-Baptiste Pothier ou le jésuite Nicolas Pothier. Deux autres personnes sont inscrites au registre sans être notées comme présentes soit  Decallière, " gouverneur général de la France septentrionale, chevalier, " et Delamotte.
 
Louis-Hector de Callière était depuis le 29 novembre 1698  gouverneur de la Nouvelle-France. Il fut fait chevalier de St-Louis le 1 février 1694. Né le 12 novembre 1648 à Torigni-sur-Vire à St-Lô, en Normandie, il était le fils du gouverneur de Cherbourg, Jacques de Callière et de Madeleine Potier de Courcy.  Il avait été gouverneur de Montréal du 10 avril 1684 au 20 avril 1699. Il décéda à l'âge de 54 ans, le 26 juin 1703 à Québec où il fut inhumé le 28 du même mois. 
Jean Chotart, marié à Marie-Madeleine Fortin depuis deux mois, était un soldat de la compagnie de Lorimier. Jean Chotart dit saintonge était originaire de Marennes dans la régon de Rochefort, évêché de Saintes, en Saintonge, Charente-Maritime. Il était le fils Jean chotart et marie Chaineau.
 
En 1700, la population de l’île de Montréal est estimée à 2,969 habitants, dont environ 2,100 personnes habitaient dans la ville ou sur le territoire environnant de la paroisse de Notre-Dame-de-Montréal. Le reste de la population est dispersée de la Pointe-aux-Trembles à Ste-Anne du Bout de l’île. Et, en 1703, une épidémie de variole tue plus de 250 personnes dans l’île.
En 1705, à l’âge de 67 ans, Vivien se départit d’une de ses terres.  Il vendit la terre acquise en 1698 à François Le Gantier de Rané pour la somme de 830 livres.  Il  enregistra un contrat de vente  chez le notaire A. Adhémar dit Saint-Martin le 2 mars 1705 :
" Vente d'une terre située au haut de l'île de Montréal, paroisse St Louis; par Vivien Magdeleyne dit Ladouceur, veuf de Marie Godin, de Lachine en l'île de Montréal, Joseph Magdeleynes, demeurant au haut de l'île de Montréal, Étienne Magdeleynes, demeurant au haut de l'île de Montréal, Léonard  Magdeleynes, demeurant au haut de l'île de Montréal, Étienne Magdeleynes, et Jean Magdeleynes, demeurant au haut de l'île de Montréal, ses fils, faisant tant pour eux que pour Nicolas Magdeleyne (mineur), à François Legautier de Ranné, écuyer et lieutenant d'une compagnie des troupes du détachement de la Marine et Barbe Loisel, son épouse, de Lachine. "
  
 
Vivien décéda à Lachine le lundi 15 octobre 1708. Il était âgé de 70 ans. Il fut  inhumé le lendemain  en présence, entre autres, de ses fils Joseph et Étienne ainsi que du bedeau Jacques Trévoret qui agissait comme fossoyeur. Contemporain des fondateurs de Ville-Marie, il fut reconnu comme l’un des pionniers de Montréal.
 
Michel Ladouceur
Laval, Québec
Mars 2005 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article