Les générations Brochu # 2

Publié le par Michel

Les générations Brochu dans l'ascendance de Gabrielle Brochu # 2

 

1700-1783

Jean-Baptiste Brochu a été baptisé le 2 septembre 1700 à Saint-Jean de l’Ile d'Orléans. Le 25 février 1724, il mariait Dorothée Allaire, née en 1704, et  fille de Charles Allaire et Marie Bidet. Le même jour, il avait passé son contrat devant le notaire Jean Étienne Dubreuil.  Jean s'établit à St-Vallier de Bellechasse.

L'aveu et dénombrement de la moitié du fief de la Durantaye daté du 17 mars 1725 fait état que Jean Brochu possédait en concession une terre de 160 arpents (4 X 40) dont 15 étaient labourés.

 Dorothée décéda en 1739 : elle fut enterrée le 14 décembre 1739 à St-Vallier-de-Bellechasse. Jean-Baptiste et Dorothée eurent plusieurs enfants.

 Dorothée fut baptisée le 9 avril 1725 à St-Vallier.
 
Agathe fut baptisée le 13 septembre 1726. . Elle se maria le 21 février 1745 à Michel Garand.

 Jean-Baptiste fut baptisé le 22 août 1728. En 1756, il maria Agathe Roy.
 
Pierre Philippe fut baptisé le 1er mai 1730. Il se maria le 30 juillet 1753 avec Geneviève Roy.

 Joseph fut baptisé le 28 avril 1732.
 
Gervais-Protais fut baptisé le 19 juin 1734. Il fut enterré à St-Vallier le 18 décembre 1758.
 
Marguerite fut baptisée le 29 jullet 1736.

 Alexis Louis fut baptisé le 17 juillet 1739.

 

 

  La seigneurie de La Durantaye

  La seigneurie de La Durantaye était gérée par les Hospitalières de l'Hôpital Général de Québec. Celles-ci appelèrent l'endroit "Saint-Vallier" en signe de gratitude envers Mgr de Saint-Vallier qui , alors qu'il était archevêque de Québec, les  avait aidé à acqquérir la seigneurie.  Marie-Josephte Corriveau (1733-1763) habitait Saint-Vallier.

 

 

1739-17xx

Louis Alexis Brochu est né en 1739, et a été baptisé le 17 juillet 1739 à St-Vallier-de-Bellechasse. Il a épousé  Marguerite Roy le 5 février 1759 en cette même paroisse.
Ils auraient eu au moins 2 enfants, Louis et Pierre Alexis, ce dernier né le 7 décembre 1759  à St-Vallier-de- Bellechasse.

17xx-1817

Louis Brochu a épousé Geneviève Leclerc le 3 octobre 1785 à St-Vallier-de-Bellechasse. Il est décédé en 1817. Un inventaire après décès fut effectué par le notaire Augustin Larue le 17 avril 1817. (1)

Le couple aurait eu 6 enfants : Jacques, François Xavier, Françoise, Geneviève, Marguerite et Pierre.


1795-1868

Jacques Brochu est né le 8 mai 1798 à St-Michel-de-Bellechasse. Il est y décédé le 13 avril 1868  et y fut été enterré le 15 avril 1868. Jacques avait épousé Geneviève Goupil le 2 février 1830 à la même paroisse. Geneviève Goupil,  baptisée  le 14 août 1808 à St-Michel-de-Bellechasse, y fut  enterrée le 26 avril 1886. 
Ce couple eut 4 enfants : Joseph, Adéline, Herménégilde et Sara.

 

 

1844-1928
 
Joseph Brochu est né le 20 mai 1844 et  a été enterré le 20 décembre 1928 à St-Michel-de-Bellechasse. En cette paroisse, Joseph avait  épousé Emilie Faucher  le 30 juin 1868. Émilie était alors âgée de près de 20 ans puisqu’elle était née le 15 juillet 1848. Le couple aurait eu 5 enfants.

 Joseph Adélard est né le 28 octobre 1869 et fut baptisé le lendemain.
Adèle est née le 30 octobre 1871.
Rose Anna, née au mois d’août 1873l, est décédée en 1891. Elle fut enterrée au cimetière de St-Michel le 9 décembre 1891.
Achille est né le 28 décembre 1879. Il s’est marié le 20 août 1900 à St-Michel avec Aurélie Corriveau.
Joséphine est née le 20 mai 1888. 
Au recensement de 1901, Joseph Brochu vivait à St-Michel de Bellechasse avec son  épouse Émilie, ses filles Adèle âgée de 29 ans et Joséphine âgée de12 ans,  ainsi qu'avec son fils Achille marié à Aurélie Corriveau née le 15 mai 1880. Achille y est présenté comme le chef de famille qui héberge les autres. Il est dit d’Achille qu’il est un cultivateur à son compte, sachant lire et écrire tout comme son épouse. Le recenseur  Maximilien Marceau, âgé de 59 ans, enregistra cette famille le 6 avril 1901.

 

Vers les années 1860, un moulin à carder la laine, appelé " Moulin Brochu " était opéré  sur les bords du  ruisseau d’Ardoise à St-Georges de Beauce.  Source : Photo ANQ / Société historique Sartigan  / www.saint-georges.ca

Vers les années 1860, un moulin à carder la laine, appelé " Moulin Brochu " était opéré sur les bords du ruisseau d’Ardoise à St-Georges de Beauce. Source : Photo ANQ / Société historique Sartigan / www.saint-georges.ca

Publié dans Famille Brochu

Commenter cet article