Les personnages Thibault : Louis Thibault

Publié le par Michel

Thibault, Louis (1695-1765)

 

Louis Thibault,  cadet et 12ème  enfant  de François Louis et d’Élisabeth Agnès Lefèbvre, naquit le 18 décembre 1695 à Cap St-Ignace. Il se mariait le 20 avril 1716, après avoir établi un contrat de mariage le 29 mars précédent devant le notaire Michon, avec Cécile Fournier, fille de Jean et de Marie Roy. Le couple engendra 10 enfants dont 3 garçons, tous nés, eux, au Cap-Saint-Ignace. Il semblerait que ce fils de l’ancêtre est celui qui assuma la continuité sur la terre paternelle.

 

En effet, le 29 mars 1716, François et Élisabeth «  se donnent » à leur fils Louis devant le notaire Abel Michon qui, depuis le 1er avril 1711, était notaire royal de la région s’étendant de Lauzon à Kamouraska. Louis devait prendre en charge ses parents jusqu'à leur mort. En échange,  Louis Thibault recevait ainsi  la moitié de la terre ancestrale de Cap-Saint-Ignace incluant les habitations, les bêtes et les outils de ferme. L'autre moitié devait revenir aux autres enfants à part égale. Après  quelques années Louis rachetait de ses frères et sœurs et devenait propriétaire de tout le domaine familial.


Ainsi par exemple, le 6 octobre 1716, Marie Madeleine Thibault, sœur de Louis, et son mari Charles Gaudreau dans un document écrit par un dénommé  Martin Boulay de Montmagny, non reconnu comme notaire,

« … reconnaissent avoir l'un d'eux à l'autre cédé et délaissé une part de terre à eux appartenir de la succession de feu FRENSSOIS TIBEAU ET DELIZABET ANIESE LEFAIVRE leur père et mère, à LOUIS TIBEAU leur frère présent et acceptant pour lui ses hoirs. Et encore pour en jouir et disposer comme étant à lui et ce POUR LE PRIX ET SOMME DE QUARANTE LIVRES en argent qu'il nous a donné et payé dont nous le tenons quite pour la dite somme".


Pour sa part Jean-François Thibault, frère de Louis, cède à Louis Thibault ses droits sur la succession future de son père et de sa mère dès le 2 novembre 1717.

"Jean-François Tibaut habitant de la paroisse de Bonsecours et Angelique Proux sa femme ont reconnu et confessé avoir vendu, acquité, cédé et transporté, délaissé datant dès maintenant et à toujours…A Louis Tibaut frère du dit vendeur. C'est à savoir toute et chacune des prétentions qu'ils ont en la succession future de François Thibault et Elizabeth Agnes Lefebvre leurs pères et mères tant en les biens fonds que dedans les meubles et ustensiles de ménage et générallement tous ce qu'il prétendre en y celle dite suscession future…Pour et moyennant que le dit acquéreur sera tenu et obligé de faire et déserter, mettre en culture la quantitée de trois arpents de terre. A savoir abattre le bois et la défricher, et faire les fossés et la rendre comme dite en culture et livrer la dite terre prête à labourer. A savoir, deux arpents en trois ans et le troisième arpent la quatrième année. Et au cas que la dite terre ne soit point faite en le dit temps, le dit vendeur sera dédommagé du retardement de la dite terre".

LOUIS TIBAUST, JACQUES DEMOLIER, MICHON, NOTAIRE"


Michel Ladouceur, Laval, Québec, 25 février 2006

34- Rue Principale, Saint-Raphaël de Bellechasse / peinture  de Nado.

34- Rue Principale, Saint-Raphaël de Bellechasse / peinture de Nado.

Publié dans Famille Thibault

Commenter cet article