1677 : Étienne

Publié le par Michel Ladouceur

Lamagdeleine dit Ladouceur 

1677  Étienne, fils de Vivien    1754

 

 Étienne est né81,82 le 21 avril 1677 au Sault-St-Louis, sur l’Ile de Montréal, et a été baptisé83 le 21 avril 1677 à la paroisse Notre-Dame de Montréal. Selon le PRDH, les personnes suivantes étaient présentes au baptême d'Étienne : Vivien Lamagdeleine, père, résidant au Sault St-Louis; Marie "Grodein", mère,  résidant au Sault St-Louis, Étienne Truto, maître-charpentier, Catherine Renusson épouse de Vincent Chamaillart, absent.

 

 

 

 

 

Étienne Truto ou Truteau ou Trudeau, était maître-charpentier de grosses oeuvres. Fils de François  Truto et Catherine Matinier, il fut baptisé à Ste-Marguerite de La Rochelle, en Aunis, Charente-Maritime. Engagé à la Rochelle, il est arrivé à Montréal le 29 septembre 1659. Il s'y maria le 10 janvier 1667 avec Adrienne Barbier, fille de Gilbert Barbier et Catherine Delavaux. Ils eurent 14 enfants. Étienne  Truto fut enterré à Montréal le 22 juillet 1712.

 

 

 

 

Vincent Chamaillard était le fils de Jean Chamaillard, traiteur et de Françoise Renar de Remeneuil, commune d'Usseau, évêché de Poitiers, dans le Poitou. Soldat de la compagnie Laffreydière du régiment Carignan-Salières, il arriva au pays le même jour que Vivien, soit le 17 août 1665. Sabotier à Montréal, il y épousa le 23 septembre 1676 Catherine Renusson, fille de François Renusson, greffier et procureur au bailliage, et Catherine Lépine, de Vire, en Normandie.

 

 

 

 

 

 

Étienne a épousé89,90,91,92 Jeanne-Catherine Boursier dit Lavigne88, fille de Jean Boursier (Lavigne) et Marie Marthe Thibodeau, le 15 janvier 1703 à la paroisse Notre-Dame de Montréal.             Selon le PRDH, les personnes suivantes étaient toutes présentes au mariage de Jeanne Boursier, que l’on dit âgée de 18 ans et Étienne Lamagdeleine, âgé de 24 ans : Vivien Lamagdeleine,  Joseph Leduc, Antoine Boudrias de Lachine, Jean-Baptiste Lamagdeleine, frère d'Étienne, ainsi que le prêtre Debreslay, curé. Les parents de Jeanne, Jean Bourcier Lavigne et Marie Léger, étaient décédés ainsi que Marie Godin. Le curé a indiqué au registre qu'Étienne était résident de St-Louis au Haut de l'Ile. Auparavant, le 15 janvier 1703,  un contrat de mariage avait été signé devant le notaire  Pierre Raimbault de Montréal :

 

 

 

 

 " Contrat de mariage entre Étienne Magdelaine dit ladouceur, de Lachine, fils de Vivien Magdelaine et de feue Marie Godin, de Lachine; et Jeanne Bourcier, fille de feu Jean Bourcier dit Lavigne et de Marie Léger, de la côte de Lachine. "

 

 

 

 

 

 

 

Jeanne-Catherine avait environ 17 ans. Elle était issue d’une famille éprouvée. À l’âge de 4 ans, en 1689, Catherine perdait, semble-t-il, aux mains des Iroquois ses parents et au moins deux de  ses sœurs, Madeleine et Élisabeth.

 

 

 

 

 «  Outre les victimes dont le sort est dûment confirmé, il existe un certain nombre de disparus qu'on hésite à classer ipso facto au rang des victimes. Si l'absence de toute trace après 1689 ne constitue pas nécessairement un élément de preuve, par contre, la disparition de proches ou de voisins est une preuve circonstancielle non négligeable. S'appuyant sur la mort de la petite Madeleine Bourcier, on n'hésite guère à compter au rang des disparus ceux de sa famille qu'on a perdu de vue par la suite. Sont présumés morts en captivité les parents Jean Bourcier et Marthe Thibaudeau ainsi que leur fille Elisabeth, née en 1680. Quatre des survivants se sont mariés : Anne, mariée en1699 à Raphaël Descent ; Alexandre, marié en 1710 à Jeanne Primot ; Barbe, mariée  à Jean Poineau ; Jeanne Catherine, mariée en 1703 à Etienne Magdelaine. »

 

 

 

 

Jeanne-Catherine est décédée le 7 septembre 1751 et fut inhumée le lendemain à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile.  Selon le PRDH, Augustin Dubreuil, Pierre Ranger, bedeau, et M. Guillon, prêtre, étaient présents à son enterrement. Étienne est décédé84,85,86,87 le 16 février 1754 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile. Il fut enseveli le 27 février 1754, à l'âge de "82ans",  en présence de Pierre Range, bedeau, et Bonaventure Locat. Le prêtre présent était M. Guillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

Étienne et Jeanne-Catherine ont eu les 10 enfants suivants:

 

 

 

 

 

Marie-Catherine Lamagdeleine dit Ladouceur est née93,94 le 16 février 1704 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile. Elle fut baptisée95 le lendemain, 17 février 1704 à la paroisse Ste-Anne. Elle est décédée96,97 le 15 avril 1742 à Sainte Geneviève de Pierrefonds. Marie-Catherine a épousé Jean-François Martel le 26 février 1740.

 

 

 

 

 

 

 

Étienne Lamagdeleine dit Ladouceur est né98 en 1707. À seize ans, il décédait99 le 14 avril 1723 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile et y fut enterré.

Élisabeth Lamagdeleine dit Ladouceur103 est née le 6 mars 1709 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile et a été baptisée104 le 10 mars 1709 à la même paroisse Ste-Anne. Selon le PRDH, les personnes suivantes étaient présentes au baptême d'Élisabeth Magdeleine : Étienne Magdeleine, père; Jeanne Boursier, mère; Catherine Godin, épouse de Jean Neuveux, absent. L'officiant était l’abbé Debreslay, curé. Il est indiqué au registre que ces gens sont des résidants de St-Louis du Haut de l'Ile.

 

 

 

Jean Neuveux, ou Neveu ou Nepveu, était le fils de Gilles Neuveux, laboureur, et Claude Gaudronne, de La Guenille, paroisse St-Germain, évêché de Poitiers dans le Poitou. Il s'est marié le 16 février 1688, à Lachine, avec Catherine Godin, veuve de Louis Fortin dit  Lagrandeur, soldat de la compagnie de La Freydière du Régiment de Carignan-Salières.

 

 

 

 

 Élisabeth a épousé105 Louis Sauvé en 1729 à Ste-Anne du Bout de l'Ile. Selon le PRDH, les parents des mariés sont notés comme absents au mariage dans le registre paroissial. Ce sont Étienne Magdeleine et Jeanne Boursier d'une part, et d'autre part, Pierre Sauvé et Marie Micheaux. Nicolas Robillard, Jean-Baptiste Sabourin, Paul Laviolette étaient présents ainsi que le prêtre missionnaire Desenclaves.

  

 Marie-Anne Lamagdeleine dit Ladouceur est née106 le 17 juillet 1711 et a été baptisée107 le même jour à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile. Quelques semaines plus tard, elle décédait108 et  était enterrée109 le 7 août 1711 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile. Selon le PRDH, Marie-Anne Magdeleine fut enterrée en présence de son père Étienne Magdeleine dit Ladouceur, du Haut de l'Ile, d'Antoine Villeray et du curé Debreslay le nom de la mère est aussi mentionné ainsi que la date du baptême, soit le 17 juillet 1711.

 

 

 

 

Louis Lamagdeleine dit Ladouceur est né110,111 en 1713 ou 1718. Louis a épousé113 Marie-Madeleine Pilon112, fille de Pierre Pilon (Pillon) et Anne Daoust, le 7 janvier 1740 à la paroisse St-Joachim de Pointe Claire, à Montréal. Selon le PRDH, le mariage s'est déroulé en présence des pères des deux mariés, Étienne Madelaine Ladouceur et Pierre Pillon. Les mères, Jeanne Boursier et Anne Daoust, étaient absentes.  Les personnes suivantes étaient  présentes : Joseph Madelaine Ladouceur, oncle de Louis, François Martel, Mathieu Pillon et Antoine Pillon, oncles de Marie-Madeleine, André Prézau, Jean-Baptiste Turpain, Jean-Baptiste Neveux

et le prêtre missionnaire Gladel.

 

 

 

Jacques-Joseph Gladel était arrivé au pays le 28 août 1726. Né le 12 juin 1701, il était originaire d'Ambert, de l'évêché de Clermont en Auvergne, Puy-de-Dôme.Il devint sulpicien le 2 octobre 1723 et  fut ordonné prêtre le 22 septembre  1725.

 

 

 

 

Marie-Angélique Lamagdeleine dit Ladouceur est née114,115 le 28 avril 1715 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile,  et a été baptisée116 le lendemain, lundi, le 29 avril 1715. Marie-Angélique a épousé André-Préseau Gautier117 le 5 mai 1738.

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Louise Lamagdeleine dit Ladouceur est née118,119 le 13 août 1717 au Bout-de-l'Ile (Ste-Anne-de-Bellevue), et a été baptisée120 le 13 août 1717 à Pointe Claire, Montréal.  Marie-Louise a épousé Jean-Baptiste Turpin121 le 26 février 1732.

 

 

 

 

 

 

 

Joseph Lamagdeleine dit Ladouceur est né122,123 le 15 mars 1720 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile et a été baptisé124 le 16 mars 1720 à la Pointe Claire de Montréal. Il y est décédé125,126,127 et enterré128,129,130 le même jour, soit samedi, le16 mars 1720. A son enterrement étaient présents les personnes suivantes : Pierre Jamme Cariere, Jean Bonne et le prêtre Deperet.

 

 

 

 

 

Joseph Georges Onésime Lamagdeleine dit Ladouceur131 est né132,133 le 2 août 1721 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile.

 

 

 

 

Marie-Josephe Lamagdeleine dit Ladouceur144 est née145 le 2 janvier 1724 à Ste-Anne du Bout-de-l'Ile et a été baptisée146 le 3 janvier 1724. Marie-Josephe a épousé147 Étienne Léger, fils de Pierre Léger et Jeanne Boileau, le 7 janvier 1741 à Ste-Anne du Bout de l'Ile.

Michel Ladouceur,

Laval, Québec

Mars 2005

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article